Forums

Trouve des réponses, pose des questions et connecte-toi avec les membres sur notre forum LGBT !

  • Eldrick 

    Membre
    8 janvier 2021 à 14h16
    025 unicorn Apprenti

    Salut hauru_ et bienvenue parmi nous ! 😉

    Étant donné que je ne sais pas quel âge tu as, ma réponse pourra s’avérer partiellement bancale et certains éléments ne te concerneront peut-être pas du tout. Je vais aussi me permettre de te genrer au masculin puisque c’est ce que tu sembles préférer.

    Premièrement, c’est toujours difficile et douloureux de se sentir perdu, j’en sais quelque chose et j’étais à ta place il y a quelques années. Il faut cependant éviter de piocher la première étiquette qui passe pour se la coller sur la front. Étant donné que ce que tu décris ressemble fortement à certains signes caractéristiques de la dysphorie de genre éprouvée par bien des personnes trans, il s’agirait de creuser dans ce domaine et de déconstruire un petit peu ces questionnements qui te hantent.

    Si tu es encore mineur, il faut garder à l’esprit que cet inconfort physique peut tout simplement être lié à la puberté qui reste une période très difficile pour toustes les adolescent.e.s qui ont du mal à s’acclimater à la manière dont leur corps se met à changer. D’où l’intérêt d’avancer progressivement et d’explorer son genre en prenant bien le temps de réfléchir. Rares sont celleux qui ont découvert leur identité en un jour, un mois ou un an, c’est souvent un parcours qui se construit sur des années à cause de nombreux moments de doutes. C’est un chemin certes laborieux mais qui vaut la peine d’être emprunté – toujours avec patience et précaution. Donc prends ton temps et ne panique pas car rien ne presse. Il ne faut juste pas hésiter à expérimenter sans non plus se précipiter tête la première dans l’inconnu !

    Maintenant, quelques conseils pour t’aider à expérimenter ton rapport à ton propre genre.

    Si tu en as les moyens et surtout si tu en ressens le besoin, tu peux te procurer un binder ou du moins une brassière de sport compressive. Ça t’aidera à aplatir ta poitrine et à reconstruire un torse plus ou moins plat.

    Ensuite, Internet est là pour toi ! Tu peux demander l’utilisation de pronoms et d’un prénom différents dans les espaces que tu penses « safe » (notamment ici et sur notre serveur Discord), ça te permettra de confirmer partiellement si le genre masculin te sied. Tu peux graduellement introduire ça IRL à diverses occasions, surtout si tu as des ami.e.s proches sensibilisé.e.s à ce sujet.

    Si tu le peux, essaie d’entamer quelques modifications physiques qui te permettront de te rapprocher de ton « toi idéal » et de te détacher un tant soit peu de ce « mauvais corps ». Je ne parle pas d’opérations mais par exemple d’un changement de coiffure, de style vestimentaire, d’un travail sur la hauteur de ta voix. Ça influera sur la manière dont tu te perçois mais surtout sur la manière dont les autres te perçoivent, et tu pourras voir ce que ça fait d’être spontanément genré au masculin sans avoir à le demander explicitement (spoiler : c’est orgasmique ahah).

    Cependant et malgré tout ceci, il n’y a pas de conditions universelles permettant de définir si oui ou non tu es réellement trans ou pas. Comme c’est une affaire de ressenti personnel, il s’agit plutôt de se demander ce qui te fait penser que tu pourrais l’être et de réfléchir là-dessus (même si c’est relativement compliqué et épuisant, je le concède).

    Et si tu n’as ni l’envie ni le courage de déconstruire ton rapport à la masculinité et à la dualité des genres ? Ça ne change pas grand-chose. Vis comme tu l’entends, c’est le meilleur conseil qu’on puisse te donner. Comme dirait un grand homme « je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… je ne suis qu’amour ! », et il n’a pas tort. 😉